Du temps pour moi

Consultations

Individuelles

Conférences, ateliers

Participez à nos activités

Quels genres de problèmes ?

Voici la liste des problèmes les plus fréquents pour lesquels nous me contactons :

“Je ne sais plus où j’en suis.”, “Je ne sais pas qui je suis.”, “Je n’arrive pas à me projeter dans l’avenir”

Il arrive des moments où, à force d’avoir le nez dans le guidon, nous ne savons plus pourquoi nous pédalons.

Nous nous sentons en décalage par rapport aux autres à qui tout à l’air de réussir et qui ont tous l’air de savoir où aller et quoi faire.

Prendre un temps pour soi, un temps de réflexion, de questionnement peut s’avérer bénéfique pour pouvoir avancer dans la bonne direction.

“Je me suis emporté”,  “Je ne sais pas m’empêcher de pleurer”, “C’est la goutte qui fait déborder le vase, je vais tout casser”.

Quand elles se manifestent, c’est le signe qu’un de nos besoins n’est pas assouvi.

Notre premier réflexe est souvent de nous contenir ou d’ignorer nos sentiments désagréables mais ça ne fait que les renforcer.

La gestion des émotions nous apprend à les reconnaître, à comprendre ce qu’elles signifient et d’en faire des alliées précieuses plutôt que des ennemies qu’on essaie de combattre.

“Je n’ai pas confiance en moi’, “Je ne sais pas si je peux y arriver”, “Je ne pense pas que j’en serai capable”.

Bien souvent, nous choisissons la solution de facilité, celle qui implique de ne pas trop se mouiller, de ne pas prendre de risque et de rester dans notre zone de confort.

En nous croyant en sécurité, nous ne faisons que nous recroqueviller sur nous-même.

Nous aimerions tellement essayer de nouvelles expériences mais en serons-nous capables?

Développer la confiance en soi permet d’oser prendre des risques et de prendre plaisir à découvrir l’inconnu.

“J’ai tout pour être heureux mais je ne le suis pas”, ‘Je me sens mal sans raison particulière”.

Il ne nous manque rien pour être heureux mais nous ressentons un malaise diffus, un sentiment de ‘A quoi bon?”.

Nous ne savons pas vraiment pourquoi et dès lors nous ne savons pas comment agir.

Un questionnement extérieur peut nous aider à y voir plus clair.

“Je me dispute avec tout le monde”, “Les autres ne me comprennent pas”, “Je n’arrive pas à discuter avec ma femme”, “Je n’ai pas d’amis”, “Je me sens seul”.

Nous sommes des animaux sociaux, nous avons besoin de l’autre pour exister et bien souvent, nous avons du mal à communiquer avec autrui. Que se soit avec un proche ou non, nous éprouvons des difficulté à exprimer ce qu’on pense ou ressent.

Apprendre quelques petites astuces de communication, faire quelques jeux de rôle, développer son empathie en se mettant à la place de l’autre sont quelques solutions qui peuvent vous permettre de vous sentir plus à l’aise dans la relation.

Comment choisir? Je ne sais pas choisir? J’hésite…

Nous éprouvons tous des difficultés à faire des choix. Choisir, c’est renoncer.

Que ce soit en amour, au niveau professionnel ou même en ce qui concerne la nourriture.

Nous faisons, selon une étude, en moyenne 35000 choix par jour.

“Dois-je quitter mon mari? “, “Dois-je rester avec ma femme? “, “J’ouvre mon commerce, je quitte mon boulot.”

La peur se mélange au désir de changer et nous hésitons sans vraiment savoir comment prendre LA bonne décision.

Auprès de qui faire le point? Notre entourage est très souvent impliqué dans nos décisions et n’est pas vraiment objectif dans les conseils.

Quelques séances auprès d’un professionnel pour explorer vos différentes options et creuser vos réelles motivations peuvent vous aider à y voir plus clair.

“J’ai peur du changement”, “ j’ai envie que ça change”.

Nous sommes tous confrontés, un jour ou l’autre, au changement. Que nous le désirions ou le subissions, nous devons y faire face.

Que ce soit une réorientation professionnelle, une rupture, un deuil, le lancement d’une activité, la retraite, un déménagement, comment faire pour gérer la transition?

“Trop de stress!”, “Je n’arrive pas à décompresser”, “Je suis stressé(e) en permanence”

Notre vie va à du cent à l’heure, nous n’avons jamais eu autant de choix et de choses à faire. Nous devons jongler avec nos différents rôles et tous les assumer sous peine de ne pas être à la hauteur.

Nous n’avons pas une minute à nous et l’impression que notre niveau de stress ne fait qu’augmenter.

L’apprentissage et l’utilisation régulière de techniques de réduction du stress peuvent nous permettre de faire redescendre la pression et de vivre de façon plus zen.

“Je suis nul”, “Je ne vaux rien”, “De toute façon, je ne le mérite pas”

L’estime de soi se construit dans notre enfance mais elle peut se réparer à l’âge adulte.

Il n’est jamais trop tard pour commencer à s’aimer.

“Je ne sais pas me faire respecter”, “on me marche toujours sur les pieds”

Par peur de déplaire ou d’être rejeter, nous avons parfois du mal à établir des frontières avec les autres. Nous rendons service, sommes la bonne poire et en voulons secrètement à ceux qui profitent de nous, sans jamais faire une seule demande évidemment.

Apprendre à dire non et à faire des demandes sont des clés pour être bien avec l’autre.

Quand nous voulons arrêter de fumer, perdre du poids, cesser de boire ou de jouer, nous parlons d’habitudes. 

Comme la nature a horreur du vide, la meilleure façon de stopper nos mauvaises habitudes et d’apprendre à en avoir d’autres plus saines.

“J’aimerai être plus heureux”

La plupart des objectifs que nous poursuivons ont pour but de nous rendre plus heureux.

Mais souvent nous passons notre vue à la poursuite d’un avenir plus rose sans prendre le temps de savourer le chemin.

Prendre conscience de nos petites joies, pratiquer la gratitude, célébrer nos victoires sont de petits exercices qui peuvent nous aider à apprécier le paysage.

Pourquoi se faire accompagner ?

Einstein disait: “On ne peut pas résoudre un problème avec le même niveau de pensée que celui qui l’a créé.”

Nous essayons souvent de nous en sortir par nous-même mais c’est notre esprit qui a créé le problème et, sans aide extérieure, nous tournons bien souvent en boucle.

Notre entourage, notre famille, nos amis aimeraient bien nous aider mais ils sont trop impliqués pour être objectifs.

Le coach vous offre un moment d’écoute et de questionnement pour vous permettre d’envisager votre situation de manière différente.

C’est un soutien provisoire qui va vous permettre de surmonter les difficultés d’un changement désiré ou subit.

Qui suis-je ?

Je suis David Bodar et je suis Coach et formateur depuis une dizaine d’années.

J’ai suivi diverses thérapies et me suis formé à différentes approches telles que l’hypnose, la PNL, la sophrologie, la méditation de pleine conscience, le coaching et quelques courants de thérapie énergétique.

Je pense que la vie est courte et suffisamment précieuse pour qu’on puisse la vivre de la façon la plus agréable possible.

Souvent, on peut se laisser submerger par des problèmes sans envisager d’espoir pour des jours meilleurs.

Un moment d’écoute, de questionnement avec un accompagnant formé peut aider à débloquer une situation difficile et vous permettre de prendre un nouveau départ.